L’Alignement

Vous êtes ici : Creaa » La Géonautique » L’Alignement

Notre peur la plus profonde n’est pas
que nous ne soyons pas à la hauteur.
Notre peur la plus profonde est
que nous soyons puissants au-delà de toute limite.
C’est notre propre lumière
et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

- Marianne Williamson

L’Alignement est un des 2 piliers de la Géonautique,

celui qui propose, dans le cadre du Développement de la Personne,

  • de changer le monde de l’intérieur des personnes
  • en accompagnant les personnes sur le chemin de leur Vraie Vie
  • grâce à des processus de Développement de la Personne.

Une Approche holistique

L’Alignement, créée par Pierre Catelin en 1990, est une philosophie de vie avec des concepts inédits et des grilles de lecture originales qui permettent de jeter un regard libéré d’une part du carcan des habitudes qui deviennent la norme et d’autre part des conventions tellement peu remises en question sur sa relation avec soi, avec les autres et avec le monde.

Cette Approche prend donc en compte l’être humain et son fonctionnement dans toutes ses dimensions: Physique/Matériel, Énergétique/Émotionnel, Conscient/Mental, Relationnel/Social, Spirituel/Intuitif. De ce fait, elle comprend une Psychologie du Potentiel, une Philosophie du Sens, une Spiritualité de la Réalisation, des Processus de Changement.

Les 7 Besoins Fondamentaux

L’Alignement propose une façon positive de voir la vie.
L’hypothèse de base est que la vie est censée être une expérience agréable, que nous avons en nous tout ce qu’il faut pour satisfaire de manière épanouissante nos 7 besoins fondamentaux (Sécurité – Repères – Liberté – Amour – Cohérence – Sens – Réalisation). Nous sommes là pour être heureux et pour vivre chacun notre Vraie Vie. Avec ce postulat, toute expérience désagréable est considéré comme une ‶anomalie″, un message, et notre propos est d’aller chercher l’origine de ce message.

La Syntropie

Mais il faut d’abord revenir à la notion de ‶syntropie″. Pour bien comprendre ce concept, rappelons ce qu’est l’entropie. Imaginez une ville abandonnée: elle finirait par se désintégrer totalement. Le métal rouillerait, le ciment se pulvériserait, le bois pourrirait. Tout finirait par ‶disparaître″, c’est-à-dire serait réduit à l’état de molécules libres. C’est l’effet de l’entropie, la deuxième loi de la thermodynamique, une tendance qui amène les formes de matière organisées à se désintégrer, à aller vers des niveaux de moins en moins élevés d’organisation. L’entropie, c’est donc le phénomène qui fait tendre la matière inanimée de l’ordre vers le désordre, c’est la tendance à la décomplexification. Elle agit sur toute matière existante. Arriver au résultat final de ‶diffusion″ est juste une question de temps.

L’entropie, si son existence est incontestable, semble ne pas avoir d’effets sur certains phénomènes du vivant. En effet, le monde du vivant semble être caractérisé par une tendance vers de plus en plus d’organisation, vers une complexification de plus en plus élevée. Le mathématicien italien Luigi Fantappiè puis le biochimiste américain d’origine hongroise Albert Szent-Györgyi ont postulé l’existence d’un principe, d’une force opposée à l’entropie, qu’ils ont appelée ‶syntropie″. Une force qui pousse les choses vivantes vers des niveaux de plus en plus élevés d’organisation, d’ordre et d’harmonie dynamique, vers la synthèse, la croissance, la totalité, l’auto-perfection.

Pierre Catelin a fait l’hypothèse que l’action de la syntropie s’étend à tout ce qui existe dans l’univers (vivant et inanimé, matériel et non-matériel) et il la définit comme la ‶tendance à réaliser le potentiel″, autrement dit à rendre réel ce qui était potentiel. Tout ce qui existe a d’abord été potentiel. Pour lui, c’est l’action de la syntropie qui a transformé le potentiel en réel.

De ce fait, on peut dire que tout ce qui existe, ne peut exister que grâce à l’action de la syntropie. En partant de l’hypothèse de la syntropie, on pourrait dire aussi que chez l’être humain, tout est d’abord potentiel et que ce potentiel se réalise sous l’effet de la syntropie, notamment sous la forme de niveaux de conscience et de besoins fondamentaux.

Les Croyances

Revenons aux messages dont nous parlions plus haut. Pour trouver l’origine de ces messages, il faut d’abord comprendre le fonctionnement d’un être humain. C’est la dimension psychologique de l’Alignement. Pour fonctionner dans le monde de la matière, nous utilisons un mental avec lequel nous prenons des décisions. Ces décisions sont basées sur nos critères de décision, autrement dit notre système de croyances. Dans l’Alignement, nous distinguons 2 sortes de croyances:

  • les croyances syntropiques, qui sont alignées sur le processus naturel de manifestation de notre potentiel
  • et les croyances dystropiques, qui entravent la manifestation de notre potentiel et font donc obstacle à la satisfaction de nos 7 besoins fondamentaux.

Au cours de notre enfance, pour établir nos repères, nous avons interprété tout ce qui nous arrivait, nous avons échafaudé des hypothèses à propos de la réalité (si je veux qu’on m’aime, alors il faut que je sois bien gentille / il faut que je sois le premier de ma classe / etc…) et ces hypothèses ont constitué petit à petit nos critères de décision, notre système de croyances (à propos de soi, des autres et du monde).

Ces croyances élaborées au cours de notre enfance sont bien sûr le plus souvent erronées, parce qu’elles utilisent des moyens disharmonieux pour satisfaire nos 7 besoins fondamentaux et créent donc la plupart du temps des conflits et des frustrations. Par exemple: si je suis bien gentille pour être aimée, mon besoin d’Amour va être satisfait mais au détriment de mon besoin de Liberté, c’est-à-dire d’exister telle que je suis vraiment.

Or, ces croyances, nous avons rarement remis leur validité en question, et elles ont donc à notre insu dans notre conscience pris le statut de ‶vérités″. Et, sur la base de croyances dystropiques, erronées, nous ne pouvons évidemment prendre que des décisions elles-mêmes erronées, c’est-à-dire inutiles, voire nocives en ce qui concerne notre équilibre et notre bonheur.

Résultat: un sentiment d’insatisfaction, une perte de motivation et l’impression que la vie n’a pas beaucoup de sens. Il est donc nécessaire de ‶faire le ménage″ dans notre système de croyances pour devenir capable de prendre des décisions justes qui tiennent enfin compte de tous nos besoins fondamentaux et de notre potentiel. Et développer des capacités comme la confiance en soi, l’autonomie, le lâcher-prise, l’acceptation, parmi bien d’autres.

L’Alignement propose des outils performants et des concepts innovants pour améliorer l’éducation des enfants ou guérir les blessures de votre propre éducation.

Le Changement

L’Alignement propose donc une démarche de changement. Pierre Catelin a effectué des recherches approfondies dans les domaines des besoins fondamentaux et des croyances. Il a élaboré des concepts et des techniques pour découvrir ce qui nous empêche de nous réaliser et pour changer en nous ce qui fait obstacle à la satisfaction de nos 7 Besoins Fondamentaux.

Ce processus de changement de notre système de croyances s’appelle la Transmutation.

La Dimension Spirituelle et l’Intuition

Fondamentalement, l’Alignement est une philosophie de vie qui nous responsabilise face à ce que nous vivons.
Au cœur de cette philosophie se trouve une dimension métaphysique. L’Alignement considère que nous sommes un esprit avec un corps et que nous pouvons avoir accès à cette partie ‶esprit″ de nous-mêmes.
Cette essence spirituelle se traduit dans la matière par l’existence d’un immense potentiel, dont la manifestation est entravée par nos décisions disharmonieuses émanant de notre système de croyances. Il est donc important de rouvrir le canal de l’intuition entre le mental et l’esprit pour être à même de prendre des décisions justes.

Les Messages du Corps

Si nous n’écoutons pas les informations venant via l’intuition, certaines croyances dystropiques nous amènent à prendre des décisions disharmonieuses. Alors un message nous arrive

  • sous la forme d’une émotion désagréable (on se sent mal avec ce que l’on a décidé ou avec ce qui nous arrive comme conséquence de notre décision, ou bien nous sommes perturbés par un événement extérieur)
  • ou sous la forme d’un symptôme physique dans notre corps ou d’événements désagréables dans notre vie: il s’agit là de “métaphores” dans le monde de la matière.

En tenant compte de ces messages, le processus de changement est facilité, puisqu’ils attirent notre attention sur des croyances dystropiques. Si nous changeons ces croyances, les émotions désagréables et les symptômes physiques ne sont plus nécessaires: ils peuvent alors disparaître.

Le Sens et la Contribution

On parle d’Alignement parce que son objectif est de faire en sorte que notre système de croyances soit débarrassé des croyances dystropiques et que les décisions que nous prenons avec notre mental soient de plus en plus alignées sur les messages venant via l’intuition et donc sur le sens de notre vie.
Donner du sens à sa vie, c’est apporter sa Contribution, autrement dit manifester pleinement son potentiel, prendre sa place, donner le meilleur de soi-même, se réaliser, devenir meilleur pour le monde, bref vivre sa vraie vie.
L’Alignement propose aussi une méthode originale basée sur la loi d’attraction pour créer l’Abondance dans sa vie.

Les Contributions de l’Alignement

L’Alignement, créé par Pierre Catelin en 1990, a déjà apporté plusieurs contributions importantes à la compréhension de l’être humain et de son interaction avec la société.

La première contribution, c’est la grille de lecture des 7 Besoins Fondamentaux. Partant sur des bases radicalement différentes de celles d’Abraham Maslow pour établir une classification des Besoins, Pierre Catelin a proposé une échelle de 7 Besoins Fondamentaux de l’Humain, chacun d’entre eux, du premier au septième, étant nécessaire pour l’émergence du suivant: Sécurité – Repères – Liberté – Amour – Cohérence – Sens – Réalisation.

La deuxième contribution concerne la Syntropie. En s’inspirant des travaux de Luigi Fantappiè datant de 1941, et ceux d’Albert Szent-Györgyi en 1974, Pierre Catelin a appliqué l’idée de la Syntropie à l’être humain, à la société et à l’univers. Il la définit comme ‶la tendance à réaliser le potentiel″, autrement dit à rendre réel ce qui est potentiel. L’adjectif ‶syntropique″ s’applique donc à tout ce qui va dans la direction de satisfaire les 7 Besoins Fondamentaux, comme la Relation d’Aide Syntropique,…

La troisième contribution est, justement, la Relation d’Aide Syntropique. Pierre Catelin s’est formé au début des années 1980 à l’Approche Centrée sur la Personne de Carl Rogers. En combinant cette Approche avec l’idée de la Syntropie et la grille de lecture des 7 Besoins Fondamentaux (qui inclut la dimension spirituelle), il a développé l’Alignement et une forme de Relation d’Aide profonde et originale. Pierre Catelin a très vite appliqué ces idées au domaine de l’éducation à travers le Stage ‶Les Besoins de l’Enfant″ et l’‶Éducation Systémiste″.

La quatrième contribution, c’est le lien entre Développement Personnel et Transformation Sociale. C’est dans le livre ‶Les Enfants du Verseau » de Marilyn Ferguson paru en 1980 que Pierre Catelin a découvert cette idée qui l’a fortement interpellé et qui reste depuis lors la trame de son travail. Il résume cette idée comme ceci: Toute société est la résultante des personnes qui la composent. De là naîtra plus tard l’Asalisme, une façon de voir l’économie et le vivre-ensemble radicalement différente (ASAL étant l’acronyme de Alter-Social + Alter-Libéral).

En 1990, Pierre Catelin décide de transmettre ses idées notamment au travers de Stages et de Formations et c’est quelques mois plus tard qu’il décide d’appeler l’ensemble de tous ces éléments ‶l’Alignement″, puisqu’il s’agit essentiellement pour tout un chacun d’aligner sa vie sur le Sens de sa vie.

La cinquième contribution est en germe depuis la création de l’Alignement: faire des recherches. Approfondir, explorer, découvrir. Début 2012, le projet est mûr: le CREAA est constitué le 1er avril 2012.