Enrichir la Communication

Vous êtes ici : Creaa » Les Recherches » Enrichir la Communication

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires à propos d’une Recherche, contactez-nous.

La Communication est la trame de base des relations humaines. Ces Recherches veulent explorer et approfondir certains nouveaux outils de la Communication.

Recherche 1 – Méta-subjectivité

Recherche en projet

La méta-subjectivité est la conscience que la subjectivité existe, que chacune des personnes que l’on rencontre a sa subjectivité propre, que personne ne détient LA Vérité, que chacun est unique de par le filtre à travers lequel il regarde le monde, qu’il est lui-même subjectif et de ce fait respectable dans ses opinions. Une des conséquences de cela est que rien n’est bon ou mauvais, que tout est une question de perception, de point de vue, de croyance à propos de soi, des autres et du monde.

L’objet de cette Recherche est d’explorer la Méta-subjectivité et de mettre au point des Ateliers de découverte de la Méta-Subjectivité.

Recherche 2 – Hypercalibration

Recherche en projet

L’hypercalibration est une méthode de décodage du langage non-verbal, qui comprend notamment la gestuelle du corps, les micro-expressions du visage, les symptômes physiques et les métaphores du corps, les émotions corporelles apparentes, les vibrations vocales de la voix, la morphologie du visage et du corps.
Plusieurs outils existent déjà. Les micro-expressions sont le thème principal de la série télévisée américaine Lie To Me, inspirée par les découvertes de l’éminent psychologue Paul Ekman. Le Dr. Cal Lightman, personnage principal interprété par un Tim Roth magistralement déjanté, est devenu un véritable détecteur de mensonge ambulant, capable de deviner si vous dites la vérité à travers les expressions de votre corps, de votre visage ou de votre voix. Il a monté une agence pour utiliser ses compétences afin de résoudre des affaires criminelles ou de déterminer la sincérité d’une personne.

Par ailleurs, Pierre Catelin, sur base du Tableau des 7 Besoins Fondamentaux, a élaboré des outils qui sont une base importante dans l’étude du comportement et la compréhension du fonctionnement humain: d’abord le Corps-Métaphore, qui permet de décoder les symptômes physiques, ensuite la Calibration, qui consiste à collecter des données, des informations non-dites sur les processus internes et l’état interne d’une personne et enfin les Indices Sémantiques, qui permettent de déchiffrer des informations à propos du système de croyances et des modes de fonctionnement de l’interlocuteur, à partir de la manière de s’exprimer, plus spécialement des mots qu’il utilise et qui s’apparente à une sorte de calibration du langage.

Tous ces outils font partie de l’hypercalibration. L’objet de cette Recherche est d’explorer d’autres voies afin d’approfondir différentes études et de faire de l’hypercalibration un outil extrêmement complet, s’intéressant aux attitudes et au comportement de l’être humain dans toute sa globalité, dans le but d’aider à déceler les incongruences entre ce qu’une personne dit et ce qu’elle vit, les peurs, les mensonges. Elle aide aussi à déceler ce que l’interlocuteur ne montre pas, qu’il s’agisse d’une dissimulation délibérée et consciente ou au contraire d’émotions subconscientes. Elle aide le thérapeute à entrer en contact avec l’expérience que fait le consultant au cours d’une consultation. Elle pourrait aussi permettre de déceler les mensonges lors du discours ou d’interviews de politiciens, de dirigeants d’entreprise ou de financiers, par exemple…

Le but de cette Recherche est donc de proposer des formations à un public composé de personnes comme les enseignants, les étudiants, les policiers, les thérapeutes, les animateurs, les inspecteurs, les directeurs de ressources humaines, les membres de services de renseignement, les spécialistes des entretiens d’embauche, les avocats, les juges, les membres d’un jury, les membres d’un parti ou les électeurs.

Recherche 3 – Tintu

Recherche en projet

En partant du constat que, si les langues construites, appelées aussi improprement « artificielles » (l’espéranto et ses dérivés l’ido et le neo, le volapük, l’occidental, l’interlingua, parmi quelques centaines d’autres), sont en général beaucoup plus simples que les langues naturelles, elles ne gagnent pas nécessairement en spécificité. Le caractère interprétable du discours des langues naturelles est maintenu dans les langues artificielles: ce sont des langues de communication qui n’exigent pas du locuteur qu’il soit conscient de son expérience avant de s’exprimer.

Depuis le milieu des années 1980, Pierre Catelin travaille (épisodiquement) à la construction d’une langue dont la structure rend impossible de s’exprimer sans être conscient de son expérience et de l’objectif de sa communication. Avant de pouvoir s’exprimer, le locuteur doit avoir répondu à la question Qu’est-ce je veux vraiment dire quand je dis ce que je dis?

Cette langue s’appelle le Tintu (prononcez tinn-tou) et se veut d’abord une langue de conscience et donc de changement, et ensuite seulement une langue de communication. Elle implique une conscience très fine de ses émotions, de ses envies, de ses besoins et une capacité de les nommer avec précision. Elle ne se positionne pas comme concurrente de l’espéranto mais plutôt comme support d’une démarche de développement personnel. Sont déjà mis au point les principes, la structure, l’alphabet, la phonologie et l’essentiel de la grammaire de la langue. Le Tintu inclut également la composante de méta-subjectivité.

La Recherche concerne l’élaboration du vocabulaire (le « lexique ») du Tintu, qui est censé éviter le flou des langues naturelles. Une équipe de douzaine de personnes disposées à y consacrer une partie de leurs loisirs pourrait y arriver en quelques années. Alors, si vous avez la fibre linguistique, si vous avez du temps et si vous avez envie de prendre une part active au sein d’un « Collectif Tintu », faites-nous signe…
Recherches corollaires: Dictionnaire Différentiel (qui rassemble des quasi-synonymes en expliquant leurs nuances; par exemple: peur, crainte, inquiétude, frousse, angoisse, anxiété, etc…) et clavier d’ordinateur à touches LED programmables.