Libérer l’Énergie

Vous êtes ici : Creaa » Les Recherches » Libérer l’Énergie

Si vous souhaitez obtenir des informations supplémentaires à propos d’une Recherche, contactez-nous.

Devant la pénurie annoncée des énergies fossiles et la remise en question de l’industrie nucléaire, les recherches (et surtout les débats) sur les sources d’énergie alternatives se multiplient depuis une vingtaine d’années. À côté des approches classiques visant l’exploitation des forces naturelles connues sur Terre, d’autres pistes consistent à voir l’espace vide comme un réservoir important et inépuisable d’énergie, soit sous la forme de champs électromagnétiques particuliers, soit la sous forme de rayonnements cosmiques présents dans le vide. Si ces dernières pistes, envisageables sur le plan purement théorique, devaient se concrétiser par l’une ou l’autre technologie d’extraction, il va sans dire que ceci présenterait un gros problème aux yeux des membres du lobby énergétique: l’électricité produite serait gratuite et inépuisable. La question est donc « Comment arriver à mettre à disposition des Terriens des moyens de produire de l’énergie gratuitement sans que le lobby énergétique nous mette des bâtons dans les roues? ».

Recherche 1 – Des Énergies Alternatives

Recherche en projet

Les Recherches ici veulent faire le point et déterminer si des solutions pour se libérer des énergies fossiles et du nucléaire existent vraiment et, si oui, comment les mettre à la disposition du plus grand nombre.
Depuis la Renaissance, de nombreux chercheurs ont tenté la construction de systèmes dits « à mouvement perpétuel » sans consommation d’énergie en espérant, un jour, aboutir à des machines « sur-unitaires » pouvant entraîner d’autres machines dans leur mouvement. Malheureusement, tous ces systèmes utilisaient les lois de la seule physique connue à l’époque - la physique gravitationnelle de Newton – et se sont heurtés à l’un de ses principes fondateurs: la loi de la conservation de l’énergie. Le problème fut reposé avec la découverte de l’électromagnétisme au 19ème siècle. Mais ce n’est que dans les années 1970 qu’est née la théorie Synergétique de l’ingénieur physicien René-Louis Vallée. L’accueil de la théorie Synergétique et d’autres théories similaires fut très sévère par les physiciens « orthodoxes » de l’époque et la théorie tomba finalement en désuétude, en partie à cause de problèmes de communication et des fortes personnalités en présence. Avait-t-on jeté le bébé avec l’eau du bain? Plus récemment, la physique quantique d’une part et la cosmologie d’autre part permettent d’y voir plus clair et ont même ouvert de nouveaux horizons théoriques grâce aux formalismes quantique et relativiste pleins de surprises.

Petites précisions terminologiques:

  • l’énergie du vide est liée à la « substancialité » de l’espace-temps comme la représentent, de façon différente il est vrai, la relativité générale (RG) et la mécanique quantique (MQ)
  • le vide est très présent non seulement dans tout l’espace cosmique mais aussi dans ce que nous appelons la matière ordinaire puisque celle-ci est constituée de vide à plus de 99,99%
  • l’énergie libre fait référence à l’énergie du vide mais suggère que cette énergie peut être extraite « librement », ce qui n’est pas encore le cas
  • la Synergétique est l’une des théories électromagnétiques du vide, inventée par René-Louis Vallée (que les physiciens de bonne volonté considèrent au mieux comme « un bel essai » des années 1970).

Il s’agit donc ici d’une Recherche sur différentes propositions d’Énergie Libre, dont la Synergétique, afin de déterminer laquelle est la plus facile à mettre en œuvre et la plus économique.

L’intérêt principal du VSG (Vallée Synergetic Generator) de René-Louis Vallée, c’est que ce dispositif synergétique peut être produit à des tailles adaptées à chaque besoin: des appareillages volumineux peuvent faire tourner une usine, d’autres plus modestes peuvent fournir l’électricité à un immeuble, de manière complètement autonome, mais ils peuvent aussi être miniaturisés et pourraient être utilisés comme source d’énergie dans n’importe quel appareil, à la place d’une pile, d’une batterie ou d’un moteur, quelle que soit la puissance nécessaire.

Recherche 2 – L’Utilisation de l’Énergie Libre

Recherche en projet

Les changements sociétaux résultant de l’utilisation de l’Énergie Libre seraient colossaux: plus de centrales électriques, plus de pylônes pour câbles à haute tension, plus de réseau de distribution d’électricité et dans certains cas plus de fils et de prises électriques. Plus de multinationales du pétrole, plus de stations-service non plus. Et plus de facture d’électricité. Le fait que tout cela résoudrait une bonne partie de la pollution mondiale ne pèsera peut-être pas très lourd en face du bouleversement économique planétaire que cela entraînerait immanquablement.

Cette Recherche va tenter d’évaluer l’impact de l’éventuelle mise en œuvre de l’Énergie Libre et faire des propositions pour que la transition soit la plus douce possible pour l’Humanité et pour chaque Terrien.